La police française a de nouveau arrêté un suspect dans le cadre du massacre par balle en 2012 d’une famille britannique et d’un cycliste français dans les Alpes après avoir ” découvert des incohérences ” dans sa déclaration. Dans un développement dramatique de ce que beaucoup avaient considéré comme une affaire froide, une source du parquet à Annecy, dans l’est de la France, a confirmé mercredi qu’ “un homme a été placé en garde à vue à 8h05 et est longuement interrogé” en relation avec l’attaque sauvage de les Alpes. La police examine les incohérences dans le témoignage original de l’homme anonyme et vérifie son alibi », a déclaré la source. L’homme d’affaires de Surrey Saad al-Hilli, 50 ans, sa femme Iqbal, 47 ans, et sa belle-mère Suhaila al-Allaf, 74 ans, ont été abattus alors qu’ils tentaient de s’échapper de la zone dans leur voiture BMW le 5 septembre 2012.Français le cycliste Sylvain Mollier, 45 ans, est également décédé dans le bain de sang, après avoir reçu sept balles à bout portant. sept ans, a été abattu et battu, mais a bien récupéré. La police française a de nouveau arrêté un suspect dans le cadre du massacre par balle en 2012 d’une famille britannique et d’un cycliste français dans les Alpes après avoir ” découvert des incohérences ” dans sa déclaration (photo, la scène du crime) Saad al-Hilli, 50 ans, sa femme Iqbal , 47 ans (photographiés ensemble, avec leur fille Zainab) et sa belle-mère Suhaila al-Allaf, 74 ans, ont été abattus alors qu’ils tentaient de s’échapper de la zone dans leur voiture BMW le 5 septembre 2012. Leurs deux filles, Zeena et Zainab, ont survécu à l’attentat Malgré une enquête qui s’étend à travers le monde, les responsables n’ont jamais été arrêtés, ce qui conduit à des accusations selon lesquelles les Français le considèrent désormais comme insoluble. Mais Line Bonnet-Mathis, le procureur d’Annecy, a confirmé que l’enquête est toujours très active. Se référant au hameau le plus proche du lieu du crime, elle déclarait à la fin de l’année dernière : ” L’affaire Chevaline se poursuit, et implique toujours un juge d’instruction et des enquêteurs “. preuve physique ‘ était une priorité et que ‘pour nous, ce n’est pas une affaire froide’. Elle a confirmé que des officiers de médecine légale de la section de recherches de la gendarmerie de Chambéry étaient revenus sur les lieux. La caravane et la tente utilisées par Saad al-Hilli et sa famille lors de leurs vacances au camping Le Solitaire du Lac sur le lac d’Annecy (photo d’archives) tueurs à gages basés à Paris. Les balles de pistolet trouvées au domicile d’un membre, un ancien officier de renseignement de la police, étaient du même calibre que celles tirées par l’antique Luger PO6 utilisé pour tuer les Al-Hillis. Les enquêteurs pensent que si le gang était impliqué, il est plus probable que M. Mollier était la cible principale. Il était soudeur dans une filiale du groupe nucléaire Areva, mais les tensions dans sa vie personnelle sont plus susceptibles d’avoir fourni un motif pour qu’il soit pris pour cible, ont-ils déclaré. Les enquêteurs français déconcertés ont envisagé de nombreuses autres raisons potentielles pour les attaques. Celles-ci vont de la vie passée de M. Al-Hilli en Irak, y compris les liens financiers potentiels avec le défunt dictateur Saddam Hussein, aux affirmations selon lesquelles un “loup solitaire” psych opath était responsable d’une attaque aléatoire. Mais aucune des nombreuses théories entourant les soi-disant meurtres des Alpes n’a été retenue, ce qui signifie qu’il n’y a eu aucune inculpation pénale.