Au moment où des soldats israéliens abattent un couteau palestinien qui a poignardé un civil israélien et tenté d’attaquer un agent des frontières’ les forces de sécurité israéliennes ont tué un Palestinien de 25 ans à Jérusalem aujourd’hui. L’agresseur a poignardé un homme près de la porte de Damas de la ville avant d’être abattuPar Chris Matthews et Afp For Mail Online Publié: 19:49 GMT, 4 décembre 2021 | Mise à jour: 19:57 GMT, le 4 décembre 2021 Les forces de sécurité israéliennes ont abattu un Palestinien à l’extérieur de la vieille ville de Jérusalem samedi après avoir poignardé un civil israélien et tenté d’attaquer la police, ont déclaré la police israélienne et des médecins palestiniens. L’agresseur a poignardé un homme près de la porte de Damas de la ville, puis “tenté de poignarder un agent de la police des frontières”, a déclaré la police dans un communiqué. “La police a neutralisé le poignard”, a-t-il ajouté. Une porte-parole du Croissant-Rouge palestinien a déclaré que la police avait tué l’assaillant palestinien. Les forces de sécurité israéliennes ont abattu un Palestinien (à droite) à l’extérieur de la vieille ville de Jérusalem samedi après avoir poignardé un civil israélien et tenté d’attaquer la police, ont déclaré la police israélienne et des médecins palestiniens. L’homme palestinien avait poignardé au hasard un citoyen israélien en vêtements orthodoxes ( la gauche). Les deux hommes se sont affrontés dans une rue près de la porte de Damas à Jérusalem (à droite) L’agresseur a été interpellé par deux agents de la police des frontières israélienne, qui étaient armés d’armes à feu L’agresseur gisait dans la rue alors que la police continuait de lui tirer dessus après son attaque à l’arme blanche. Le service d’urgence du Magen David Adom a déclaré que la victime au couteau était un homme juif religieux de 20 ans qui a été transporté à l’hôpital dans un “état modéré à grave”. L’agence de presse officielle palestinienne Wafa a identifié l’agresseur comme étant Mohammad Shawkat Ahmed Salima, 25 ans, de la ville de Salfit, dans le nord de la Cisjordanie. Une vidéo publiée par la police montre Salima s’attaquant à un homme en tenue ultra-orthodoxe, puis courant pour attaquer un policier avant qu’il ne soit abattu. Des images filmées par un passant près de la porte de Damas et largement partagées sur les réseaux sociaux ont montré l’agresseur était allongé sur le ventre dans une rue alors que la police continuait de tirer. La police israélienne sur les lieux où une attaque a eu lieu près de la porte de Damas dans la vieille ville de Jérusalem La police israélienne armée s’est rassemblée sur les lieux alors que des passants se pressaient autour de l’endroit où l’homme a été abattu Amir Cohen a déclaré qu’il « soutenait pleinement » les forces qui « avaient répondu au besoin à l’incident » pour éviter des dommages supplémentaires. Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a félicité la police pour avoir agi « rapidement et de manière décisive… “. Le ministère palestinien des Affaires étrangères a qualifié la fusillade d'”exécution sur le terrain”. Mohammed Hamadeh, porte-parole à Jérusalem du groupe islamiste Hamas qui contrôle la bande de Gaza, a dénoncé le “tir délibéré sur un jeune homme blessé allongé sur le sol”. La police était en état d’alerte toute la soirée après l’attaque dans la vieille ville de Jérusalem. Bennett a félicité la police pour avoir agi « rapidement et de manière décisive… contre un terroriste qui a tenté d’assassiner un citoyen israélien ». Pendant ce temps, le ministère palestinien des Affaires étrangères a qualifié la fusillade d'”exécution sur le terrain”. La réponse de la police a également suscité des critiques de la part de certains politiciens et groupes de défense des droits israéliens. La législatrice israélienne Aida Touma-Sliman a déclaré sur Twitter. Le groupe de défense des droits B’Tselem a tweeté : “L’agresseur n’a pas été” neutralisé “. Il a été sommairement exécuté. “La police a tiré des gaz lacrymogènes alors que les Palestiniens affrontaient les forces de sécurité près de la porte de Damas après la fusillade. Le Croissant-Rouge a déclaré que trois Palestiniens avaient été hospitalisés au cours de la confrontation. L’incident de samedi est survenu après qu’un homme armé affilié au Hamas a abattu un juif guide touristique dans la vieille ville de Jérusalem avant que la police ne le tue le mois dernier. Quelques jours avant cela, les forces de sécurité ont abattu un assaillant de 16 ans dans la vieille ville qui, selon elles, a poignardé deux policiers. La vieille ville est située à Jérusalem-Est, qui Israël occupe depuis 1967 et que les Palestiniens revendiquent comme la capitale de leur futur État. Partagez ou commentez cet article :