Les touristes australiens pourraient être interdits d’Europe ou contraints à la quarantaine alors que l’Union européenne déclare Down Under une «zone de danger Covid» au milieu d’une augmentation des cas. Voyager dans certaines parties de l’Europe pourrait devenir presque impossible suite à la classification de l’Australie comme hotspot viral et au renforcement des restrictions. L’UE a annoncé que l’Australie avait été retirée de la liste blanche des pays pour lesquels les restrictions de voyage de Covid «devraient être levées». «De nouvelles exigences de test et d’auto-isolement peuvent s’appliquer selon l’État membre de l’UE dans lequel vous voyagez, que vous vous rendiez ou non. “sont considérés comme entièrement vaccinés ou non”, a-t-il déclaré. Les touristes australiens pourraient se voir interdire de voyager en Europe ou être mis en quarantaine alors que l’Union européenne déclare Down Under une «zone de danger Covid» (photo, amateurs de plage de Bondi) Voyager vers des destinations européennes pourrait devenir presque impossible suite à la classification de l’Australie comme point chaud de virus et le durcissement des restrictions (photo, aéroport d’Heathrow) Les cas d’Omicron continuent de se multiplier à travers l’Australie, l’UE notant qu’il y avait eu 511 267 infections en sept jours plus tôt ce mois-ci. L’Australie est visiblement absente de la « liste blanche » qui a récemment ajouté des pays de l’extérieur l’espace Schengen pour se rendre dans certains États de l’UE. Les touristes de pays comme la Nouvelle-Zélande, l’Indonésie, le Chili, la Corée du Sud et la Chine bénéficieront de restrictions de voyage assouplies, mais l’Australie a été exclue. Cela signifie que les citoyens pourraient être frappés d’une interdiction totale ou partielle d’entrer dans certains pays européens, avec une quarantaine et des tests accrus. exigences. Le Conseil européen a également désigné le Canada et l’Argentine comme zones de danger Covid avec la liste à revoir toutes les deux semaines. La directive officielle intervient après que le département d’État américain et les Centers for Disease and Prevention ont mis à jour mercredi leurs conseils de voyage pour les Américains. Down Under est visiblement absent de la “liste blanche” de l’UE qui a récemment approuvé les voyageurs de l’extérieur de la zone Schengan (photo, les passagers arrivent dans un aéroport près de Paris, en France). L’Australie a reçu mercredi une note de niveau 4 “Ne pas voyager” – les mêmes que les pays déchirés par la guerre, notamment la Corée du Nord, l’Afghanistan et la Syrie (photo, test à Bondi) NOUVELLES DESTINATIONS AVEC “NE PAS VOYAGER” PAR LES ÉTATS-UNIS Albanie, Argentine, Australie, Bahamas, Bahreïn, Bermudes, Bolivie, Îles Vierges britanniques, Cap-Vert, Égypte, Grenade, Guyane, Israël, Panama, Qatar, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, São Tomé et Príncipe, Sint Maarten, Suriname, Turks et Caicos et Uruguay. L’Australie a été giflée avec une cote de niveau 4 « Ne pas voyager » – la même que les pays déchirés par la guerre, notamment la Corée du Nord, l’Afghanistan et la Syrie. Les citoyens américains sont avertis d’éviter tout voyage en Australie, déclarant que le risque de contracter Covid-19 est trop “sévère”.Même avec le plus grand nombre de cas de Covid au monde depuis le début de la pandémie, l’administration américaine a averti les Américains d’éviter un voyage vers le bas, des pays comme la Chine et le Japon étant toujours considérés comme le niveau 3.Sous le système de menace Niveau 1 signifie qu’il y a un faible risque, le niveau 2 signifie une menace modérée, tandis que le niveau 3 exhorte les résidents américains à éviter les voyages inutiles. Pendant la pandémie, le marqueur pour qu’une nation reçoive un avertissement de niveau 4 par le CDC est de 500 nouveaux cas de Covid pour 100 000 personnes au cours des 28 derniers jours avec 22 nouvelles nations dépassant ce seuil cette semaine. “Ne voyagez pas en Australie en raison des restrictions de voyage liées à Coivd-19”, ont déclaré les conseils aux voyageurs. “Les Centers for Disease Control and Prevention ont publié un niveau 4 Avis de santé aux voyageurs pour l’Australie en raison du Covid-19, indiquant un niveau très élevé de Covid-19 dans le pays. Le Canada a signalé 48 964 nouvelles infections pour le 17 janvier, ce qui lui a valu une place sur la liste des dangers de l’UE “Votre risque de contracter le Covid-19 et de développer des symptômes graves peut être plus faible si vous êtes complètement vacciné avec un vaccin autorisé par la FDA.” Il y a des restrictions en place affectant l’entrée des citoyens américains en Australie. «Le nombre de morts de Covid en Australie a été relativement faible pendant la majeure partie de la pandémie, mais Omicron crée des défis avec plus de 60 000 nouveaux cas quotidiens depuis décembre. L’Australie sera considérée comme dangereuse par les États-Unis et l’UE au moins jusqu’à ce que la vague Omicron passe et que les cas tombent. Depuis le début de la pandémie, l’Australie a enregistré 1,8 million de cas de Covid et 2 750 décès dus au virus. Cela signifie qu’environ 6,9% de la population a été infectée par Covid, avec un taux de mortalité de seulement 0,01%. En Nouvelle-Galles du Sud – l’État qui continue d’enregistrer l’essentiel des infections du pays – 36 personnes sont décédées avec Covid jeudi (photo, agents de la circulation dans une clinique de test de Bondi Beach) Depuis le début de la pandémie, l’Australie a enregistré un total de 1,8 million de cas de Covid et 2 750 décès dus au virus. En comparaison, environ 21 % de la population française a été infectée par le virus depuis le début de la pandémie et 0,18 % en est décédée. L’Australie interdit les touristes internationaux depuis mars 2020, le mois où le monde L’Organisation de la santé a déclaré une pandémie.Mais les étudiants internationaux et ceux qui ont un visa de travail sont autorisés à retourner en Australie depuis décembre 2021.Les Australiens ont été interdits de voyager à l’étranger pour des vacances en mars 2020, mais cette restriction a été levée juste avant Noël pour les citoyens vaccinés et permanents résidents.