DIX-HUIT manifestants des rassemblements de « liberté » de Melbourne sont testés positifs à Covid, y compris une personne non vaccinée qui est maintenant à l’hôpital – avec 20 000 invités à rester en « état d’alerte élevé » pour les symptômes Au moins 18 cas de Covid ont été liés à des manifestations de « liberté » à Melbourne Dix hommes et huit femmes ont Covid après avoir assisté à des rassemblements avec 20 000 autres On craint que le virus ne se propage sans être détecté dans la communautéPar Brittany Chain For Daily Mail Australia Publié: 02:45 GMT, 29 novembre 2021 | Mise à jour: 03: 03 GMT, 29 novembre 2021 Au moins 18 cas de Covid ont été liés à des manifestations de « liberté » dans tout Melbourne au début du mois. Dix hommes et huit femmes ont été testés positifs au virus après avoir défilé dans les rues avec jusqu’à 20 000 autres “combattants de la liberté” les 13 et 20 novembre. Les responsables de la santé publique pensent que neuf des cas étaient déjà contagieux lorsqu’ils ont assisté au rassemblement – ​​exposant les autres participants au virus. Sept autres ont probablement contracté leurs infections en marchant, a rapporté The Age. L’un des Les manifestants ont été transportés à l’hôpital pour un traitement Covid, mais ne nécessitent pas de soins intensifs. Il est entendu que le patient n’est pas vacciné. Des foules se sont rassemblées sur les mesures du parlement de l’État de Melbourne contre les mandats de vaccin contre Covid et le projet de loi controversé du gouvernement Andrews sur la pandémie au cours de trois week-ends consécutifs. Un seul des 18 manifestants a été entièrement vacciné, tandis que deux avaient reçu leur première dose. Il y a maintenant des inquiétudes que Covid se propage sans être détecté parmi les participants aux manifestations – dont certains pourraient ne pas croire que le virus existe ou refuseront d’être testés. Un porte-parole du Victorian Health Department a exhorté tous ceux qui ont assisté aux manifestations à être en alerte pour les symptômes et à « se faire tester s’ils développent même le plus léger des symptômes ». Catherine Bennett, présidente d’épidémiologie à l’Université Deakin, a déclaré qu’il était probable qu’il y ait plus de cas liés aux manifestations que les autorités sanitaires n’ont pas encore identifiés. Elle a déclaré que se rassembler lors d’une manifestation pour la « liberté » pourrait comporter un risque d’infection plus élevé étant donné que de nombreux participants ne sont probablement pas vaccinés et ne croient pas à la menace de Covid. Vue d’une femme tenant une pancarte faisant référence aux risques de contracter le virus “Les manifestations ne sont pas des événements illégaux, mais les gens peuvent toujours être réticents, même s’ils se font tester, car ils présentent des symptômes, pour dire qu’ils étaient à la manifestation”, elle a dit. «Il se peut qu’il y ait également un groupe de personnes moins susceptibles de subir un test, en particulier si elles ne présentent que des symptômes légers. “Et si les gens appellent et applaudissent, vous ajoutez simplement à cette possibilité … Ils n’ont qu’à rester là une minute.” La police a estimé qu’environ 20 000 personnes ont assisté au rassemblement le plus récent samedi, marchant à travers la CDB contre les mandats de vaccination et la législation introduite pour endiguer la propagation du virus. Des manifestants ont bloqué Spring Street dans le CBD de l’État en brandissant des banderoles et en battant des tambours alors qu’ils marchaient vers Bourke Street en scandant « saccez Dan Andrews ». ce week-end à venir. La révélation intervient alors que Victoria a enregistré 1 007 nouveaux cas de Covid pendant la nuit et que le reste de la nation attend avec impatience pour en savoir plus sur la nouvelle variante Omicron. Le département de la santé de Victoria a annoncé lundi trois autres décès et a confirmé que l’État gérait désormais 11 501 cas actifs de Covid-19. Il n’y a pas encore eu de cas confirmés d’Omicron à Victoria. Au moins trois nouveaux cas de la variante Omicron – qui a été signalé pour la première fois au Botswana le 9 novembre – ont été confirmés en Australie avec un autre cas suspect. Les deux premiers cas ont été enregistrés chez des voyageurs de retour à Sydney, tandis qu’un troisième cas a été détecté lundi après-midi dans le Territoire du Nord. Panneaux vus dans la foule à l’extérieur de la gare de Flinders Street dans la publicité CBD de Melbourne Partagez ou commentez cet article :